Histoire de Sanlys, artisan bijoutier à Lyon

A l’origine, la passion d’un artisan joaillier lyonnais

Sanlys est spécialisé dans l'Alliance empierrée.Les plus belles réussites entrepreneuriales commencent souvent à travers la passion et le travail d’une personne. Artisan joaillier à Lyon, Pascal Jacquot s’initie dès 1985 à la fabrication de bijoux dans l’atelier de son oncle qui a su lui transmettre la passion du métier.

Après 6 ans de collaboration, il décide de voler de ses propres ailes et installe son atelier de bijouterie à Lyon : il fonde la société Lyon Alliances Brillants (LAB). Spécialisé dans l’alliance depuis 1991, cet artisan bijoutier accompagne les futurs mariés dans le choix ou la création sur mesure de leurs bagues de mariage. Son travail donne bientôt naissance à une marque : Sanlys.

Le succès de la collection Soie d’Or mène à la création de Sanlys

La création de la marque fait suite au lancement de la collection Soie d’Or. Sur cette ligne, les joailliers créent des bijoux en s’inspirant du travail des Canuts, les ouvriers lyonnais tisserands spécialisés dans la soie. Cela se concrétise par des pendentifs, des colliers et des boucles d’oreilles où des lignes d’or s’entrecroisent comme des fils de tissu.

Les réalisations plaisent : lors des journées du patrimoine, le succès des bijoux se confirme. Le concept “Soie d’Or” est audacieux. Si audacieux qu’il est décidé de créer une marque spécifique pour la valoriser. Sanlys voit le jour dans ce cadre en 2011. De facto, l’entreprise reste familiale. Elle est installée dans le premier arrondissement de Lyon, et se spécialise très rapidement dans la création de bijoux innovants.

Les alliances sont réalisées notamment en or et en Palladium 500.Dans le prolongement de la collection Soie d’Or, Sanlys poursuit sur sa lancée en “habillant” les pièces réalisées de diamants l’année suivante. Le design unicolore ou bicolore en Or jaune se teinte de brillance. Puis, c’est au tour de la collection Princesse de voir le jour. Celle-ci joue sur l’assemblage de deux couleurs sur les pendentifs et les boucles d’oreilles. Elle permet même d’en ajouter une troisième sur les alliances.

L’utilisation du Palladium pour la création d’alliance de mariage

En 2014, nos créateurs lancent une autre collection : celle du Palladium 500. C’est à travers des alliances que ce nouvel alliage est présenté au grand public. Gris anthracite, travaillé d’une manière similaire à l’or, il permet aux amateurs du genre de s’éloigner des tons traditionnels de l’alliance pour s’essayer à une élégante nouveauté. Le Palladium se marie parfaitement avec le diamant, pour une touche classique sur certaines pièces. Le succès de cette collection entraîne la réalisation de plusieurs de ces alliances en or (blanc, jaune ou rose).

En octobre, une nouvelle collection voit le jour : Linéys. Les bijoux réalisés - qui seront présentés au Salon Bijorhca de Paris cette année - sont simples et épurés. La ligne choisie, cette fois, est résolument graphique.

Une technique de création de bijoux inspirée de la joaillerie d’antan

La technique de fabrication, toutefois, reste la même année après année. A partir de lingots, nous réalisons nos bijoux directement dans le métal. Ils sont ensuite assemblés à la main dans nos ateliers lyonnais. Notre procédé de fabrication, confère au métal une qualité et une robustesse inégalable, nos alliances sont réalisées sans soudure dans un tube de métal forgé. Nous n’utilisons que très rarement et à titre exceptionnel la méthode de fonte à cire perdue.

En savoir plus :